Deuxième manifestation anti-zoo de l’ASBL Wolf Eyes 2018

L’asbl Wolf eyes avait, fin mai 2018, appelé une nouvelle fois les défenseurs de la cause animale à se mobiliser. Belgium Animal TV était là aussi. Cette fois c’était dans le village de Deigné sur la commune d’Aywaille. Plus d’une centaine de militants avaient répondu présents. Jean-Michel Stasse président de Wolf Eyes explique à notre micro et devant notre caméra les raisons de cette intervention.

Selon Jean-Michel Stasse, les zoos nous mentent depuis plus de trente ans avec des programmes de préservation et de réinsertion qui ne fonctionnent pas. Il ne fait pas de distinction entre zoos et parcs animaliers. Pour lui, les deux sont des endroits où on enferme des animaux à des fins financières. Donc la dénomination qu’on donne à ces endroits maudits n’a pas d’importance.

Une mobilisation de ce genre est importante pour toucher le plus grand nombre et c’est pour cette raison que de nombreuses associations et refuges étaient présents. Nous y avons rencontré notre ami Fabrice Renard de l’association « Animal sans toit » ainsi que Jean-Marc Montegnies de l’ASBL « Animaux en péril ».

Fabrice Renard regrette qu’on enferme des animaux sauvages et incite plutôt le public qui aime ces animaux à les découvrir dans leurs milieux naturels grâce à des documentaires animaliers. Il insiste sur l’importance de préserver leur milieu naturel.

Jean-Marc Montegnies souhaite aussi la fin des zoos et des parcs animaliers. Il pense qu’il faut maintenir la pression contre tout endroit où des animaux sauvages sont détenus, éduquer les gens mais aussi organiser des manifestation de ce genre et montrer que même si la législation permet ce genre d’endroits en Belgique, montrer que des personnes ne sont pas d’accord. En effet, ces animaux vivent dans des endroits qui sont très éloignés de leurs besoins physiologiques et écologiques. Et aujourd’hui, c’est quelque chose d’inconcevable dans le cadre d’une société évoluée qui considère que les droits des animaux sont quelque chose d’important.

C’est en cortège que les manifestants se sont rendus devant l’entrée du parc du « Monde sauvage » à Aywaille afin d’essayer de sensibiliser les visiteurs à la problématique des zoos et des parcs animaliers.

Alors vous les personnes qui regardez cette vidéo ou lisez cet article, posez-vous la question : « Doit-on continuer à visiter ce genre d’endroit ? » Et pour y répondre, réfléchissez sur cette phrase de Boris Cyrulnic : « Le jour où les humains comprendront qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourront de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés.

Laisser un commentaire