Le problème des ours polaires du monde sauvage à Aywaille

Jean-Michel Stasse, président de l’association Wof Eyes, interviewé par Belgium Animal TV attire l’attention sur le triste sort des ours polaires du monde sauvage à Aywaille. Durant cet été particulièrement chaud, ces ours, qui ne supportent pas des températures supérieures à 10 degrés, étaient obligés de monter sur scène pour satisfaire la curiosité du public du monde sauvage à Aywaille.

Ce n’est pas normal d’imposer à des ours polaires de rester sur scène avec des températures de 25, 30 degrés, alors qu’ils sont en hyperthermie à partir de 10 degrés. Ce ce qui s’est passé cet été au monde sauvage d’Aywaille, explique Jean-Michel Stasse.
Pairi Daiza aussi veut montrer des ours polaires à son public. Ils vont construire un frigo à cet effet. Il faut savoir que les ours polaires, dès que la température s’élève au-delà de 10 degrés, sont en hyperthermie. En Belgique, on ne pourra jamais les accueillir dans de bonnes conditions, ou alors il faudrait leur faire des frigos géants, comme Pairi Daiza, avec ses moyens, va sans doute le faire. Ils vont dépenser des millions d’euros pour créer une structure qui soit plus ou moins acceptable au niveau d’un confort minimal des ours polaires et de l’éthique des gens. Mais ainsi, ils vont générer une polution énorme. Et dans le fond, ce qui menace l’espèce des ours polaires de disparition, c’est la fonte da la banquise. Donc polluer énormément d’un côté, en distant, « On lutte justement pour ces ours. » c’est un non sens.

Le deuxième point qu’il faut noter, ajoute Jean-Michel Stasse, c’est qu’on oblige à vivre ensemble des animaux qui ne sont pas faits pour ça. Dans la nature, la femelle ours blanc voit le mâle tous les trois ans. Elle reste deux ans avec son / ses petit(s), et rencontre le mâle après trois ans. Les obliger à vivre ensemble gère énormément de stress.
Rémi Gaillard a tourné une vidéo filmée cet été au Monde Sauvage d’Aywaille (qui a plus de 300 mille vues) dans laquelle on voit un ours polaire mort de chaleur frapper désespérément à la porte pour sortir de scène et trouver un peu de fraîcheur. Il a envoyé un tweet au Ministre Di Antonio, en lui demandant de faire quelque chose pour changer cette situation ou de retirer « Bien-être animal » de son profil. Le ministre, suite à cette intervention, dit vouloir apporter des améliorations. Mais pour Jean-Michel Stasse, il n’y a aucune amélioration possible. Ca ne sert à rien de faire venir en Belgique est ours polaires, vu que pour eux, à partir de 10 degrés ils meurent de chaud. Par ailleurs, les animaux qui sont ici dans nos zoos ne seront jamais remis sur le terrain. Et ça ne va pas régler le problème de la banquise qui fond !
Jean-Michel Stasse espère donc que son appel sera entendu par le ministre Di Antonio et que ces ours polaires seront envoyés dans des sanctuaires, dans des réserves où leurs conditions de vie, même si ils seront toujours en captivité, seront améliorées.
Nous avons déjà obtenu 114 mille signatures pour notre pétition et la vidéo de Rémi Gaillard a déjà eu 300 mille vues.

Laisser un commentaire